Mesure du nombre de mots par minute

mot par minute

Il peut être intéressant de mesurer le nombre de mots par minute d’un contenu pour pouvoir l’optimiser au maximum. En effet, cette méthode permet par exemple de connaitre le temps moyen que mettra un internaute pour lire un texte sur son écran d’ordinateur ou sur papier s’il l’imprime. Pour se faire, on utilise une unité de mesure, le mot par minute ou mpm. Grâce à cette dernière, il est alors possible de savoir à quelle vitesse, en moyenne, un texte sera lu ou écrit, en prenant en compte qu’un mot correspond à 5 caractères. On distingue quatre types de mesure qui peuvent être réalisés : la vitesse de lecture, la vitesse d’écriture au clavier et manuscrite et la vitesse d’élocution.

Mesure de la vitesse de lecture

La vitesse de lecture est la vitesse à laquelle un texte est lu de façon silencieuse, c’est à dire lorsque le lecteur lit dans sa tête. On parle aussi de lecture mentale. Pour un lecteur moyen, elle est d’environ 250 mots par minute : c’est la vitesse de lecture moyenne. C’est notamment grâce à cette donnée que l’outil proposé par Combien de mots va pouvoir estimer le temps de lecture moyen du texte que vous voudrez analyser.

Les recherches et tests qui ont été faits montrent que la vitesse est fonction de l’activité et de l’âge du lecteur. Par exemple, un étudiant en école primaire possède un mpm de 200 tandis que celui d’un étudiant en école supérieure se situe aux alentours de 350.

Cependant, il faut aussi savoir que la vitesse de lecture a une influence importante sur la compréhension du texte en question. Et, toutes les personnes ne lisent pas à la même vitesse et de la même façon. Certaines d’entre elles préfèrent lire lentement pour privilégier la compréhension du texte tandis que d’autres pratiquent la lecture rapide en reléguant au second plan la compréhension. Une minorité de lecteurs possède néanmoins la capacité à lire extrêmement vite tout en gardant un taux de compréhension élevé. Seulement cela nécessite une pratique régulière. Pour augmenter la vitesse tout en gardant un taux de compréhension équivalent, il est donc nécessaire de s’entrainer.

Le support est également une variable importante. En effet, la vitesse ne sera pas la même si un texte est lu sur un écran d’ordinateur ou sur papier.

Mesure de la vitesse d’élocution

La vitesse d’élocution est généralement opposée à la vitesse de lecture. En effet, cette fois il s’agit d’une lecture orale ou à voix haute. La différence est ici que la lecture n’est pas faite pour soi, mais pour un ou plusieurs interlocuteurs. Il n’est donc plus question de compréhension, mais plutôt de communication. C’est pourquoi la vitesse d’élocution moyenne est inférieure à la vitesse de lecture moyenne. Elle se situe aux environs de 150 mpm. Cela s’explique par le fait qu’il ne faut pas aller trop vite pour que celui qui écoute comprenne ce qui est dit. Cette vitesse ne doit par contre pas être trop basse pour que l’interlocuteur reste concentré.

Une des options proposées par Combien de mots est le calcul de la durée d’élocution moyenne d’un texte choisi. Ce temps est calculé en divisant le nombre de mots du texte par la vitesse d’élocution moyenne, le tout multiplié par soixante pour donner un résultat en seconde.

Mesure de la vitesse d’écriture

La rapidité à laquelle est écrit un texte est plus communément nommée vitesse d’écriture manuscrite. En moyenne, elle est de 25 mpm. Elle peut augmenter lorsqu’il s’agit d’un texte ayant été mémorisé au préalable. Il est possible d’élever la vitesse d’écriture, mais la lisibilité en sera d’autant plus affectée. Écrire trop vite peut amener à un texte illisible.

Il existe des méthodes de sténographie qui permettent de considérablement augmenter cette vitesse, mais celles-ci sont principalement utilisées pour de la prise de notes.

Pour connaitre la durée moyenne que prend un texte pour être recopié, il suffit de compter le nombre de mots qui le composent et de le diviser par la vitesse d’écriture moyenne. Cette donnée sera accessible facilement en utilisant notre compteur de mot.

Mesure de la vitesse de frappe

La dactylographie est une technique d’écriture qui consiste à saisir un texte à l’aide d’un clavier d’ordinateur. Il existe plusieurs façons d’écrire au clavier. Il est par exemple possible de taper avec les dix doigts, mais cela reste difficile à exécuter pour certaines personnes. C’est pourquoi beaucoup n’utilisent que deux doigts pour écrire un texte. Évidemment, la vitesse de frappe varie en fonction de la technique utilisée.

Suite à plusieurs études, une vitesse de frappe moyenne a pu être calculée. Cette dernière est égale à l’entrée de 40 mots toutes les minutes. Cette donnée est utilisée pour le calcul du temps de frappe au clavier qui est donné par l’outil de combiendemots.com. Certains dactylographes peuvent largement surpasser la vitesse de frappe moyenne de 40 mots par minute. Les meilleurs atteignent des vitesses de 100 mpm. Ces chiffres ne sont possibles qu’en s’exerçant très régulièrement.

À notre époque où l’information est disponible facilement et rapidement grâce à l’Internet, il est essentiel de savoir faire passer un maximum d’idées en un minimum de temps possible. Les mesures du nombre de mots par minute pour un texte donné permettent de se faire une idée de sa capacité à minimiser les durées de lecture et d’écriture par rapport au nombre d’informations qu’il renseigne. Des techniques de rédaction existent d’ailleurs pour permettre d’optimiser au mieux du contenu.